.

 
banniere
barre_haut
barrebas
ACCUEIL VILLE_GM MOT_GC MOT_FN CONSEIL_HIST ASSEMBLEE_HIST SPIRITUALITE Action_kaki NOUS_JOINDRE
officiers_conseil_1209
officiers_assemblee_1044
activites_conseil_1209

activites_assemblee_1044

M_ASSURANCES

anniversaires
fete_st_jean_baptiste
le_saviez_vous
les_ceremonies_d_accueil
vos commentaires
interessants_liens
jeux_divertissement
rions_un_peu
commanditaires

nouveau

BoutonBible
BoutonRechercheBible

mBtonJournaux

ACTIVITES
GENERALES

ParolesDhomme162
HommesParole

TopChretien_162
TOP CHRETIEN.COM

CdeC_PhotosVacancesEvenements


Extenso162
CENTRE de RÉFÉR.
sur la NUTRITION UM

ORIGINES
diverses
légumes, fruits , animaux, ...

OrignalCielLac
DixAspectsPeuConnus

Dix aspects
méconnus

OrignalJeTeSurveille
Lorsqu'on se lance aux trousses du roi de la forêt, il est préférable d'avoir un certain bagage de connaissances si on souhaite vraiment pouvoir le déjouer. Découvrez!

1 LA TEMPÉRATURE
2 LA LUNE
3 LE TEMPS
4 LES OURS
5 DES ENDROITS NÉGLIGÉS
6 DES ENDROITS SUREXPLOITÉS
7 L'INDICE
8 EN CHALEUR
9 PEUR DE SON ARME
10 OÙ VISER


Patrick Campeau a rencontré Robert Joyal, sommité en ce qui a trait à l'orignal.

Ce professeur à la retraite, en aménagement faunique, avec une spécialisation axée sur l'orignal, à l'UQAM, est un véritable gourou.
Il y a quatre ans, il a publié le livre...
"L'orignal, son habitat - sa biologie - sa chasse",
qui s'est vendu à plus de 5 000 exemplaires.

Il a composé ce dernier en collaboration avec Denis Harvey, qui a pratiqué et enseigné la médecine et la chirurgie vétérinaire des ruminants pendant trois décennies à l'Université de Montréal, et avec le réputé guide Michel Breton.

Dans cet ouvrage de référence,
voyons les 10 aspects méconnus concernant ce grand cervidé :

1 LA TEMPÉRATURE
Les recherches ont montré que lorsque le thermomètre affiche plus de 15 °C, les orignaux tentent de se rafraîchir...
en se dirigeant vers un peuplement de résineux de sapins ou d'épinettes,
avec, idéalement, un tapis de mousse humide.


2 LA LUNE
Après avoir analysé les dépouilles de plus de 2 000 mâles dans les réserves fauniques, il affirme, sans équivoque, que les phases lunaires, incluant la pleine lune, n'ont absolument aucune influence sur le prélèvement, contrairement à ce que croient bon nombre d'adeptes.

3 LE TEMPS
... Lorsqu'il pleut abondamment ou
... qu'il vente à plus de 20 km/heure,
il est possible de tirer son épingle du jeu.

Vous auriez toutefois avantage à profiter de ces périodes normalement peu prospères pour vous reposer.

Puis, dès que les conditions redeviennent clémentes, partez de bonne heure.

4 LES OURS
Le livre explique bien que les amateurs auraient intérêt à effectuer un contrôle sur les populations environnantes d'ursidés, car ceux-ci peuvent dévorer jusqu'à 50% des rejetons au printemps.

En négligeant ce point, votre territoire est lourdement hypothéqué.

5 DES ENDROITS NÉGLIGÉS
L'auteur, secondé par des résultats de recherches surprenants et des tableaux, nous apprend que les chasseurs désireux d'avoir moins de compétiteurs dans les pattes devraient lorgner du côté des zones nordiques, comme la 22 ou la 29, où le succès est souvent supérieur à d'autres emplacements réputés.

6 DES ENDROITS SUREXPLOITÉS
Selon les propos de ce spécialiste, les données du ministère peuvent être trompeuses.

... Ce n'est pas dans les régions où il se récolte le plus de cervidés qu'il faut aller (car il y a trop de sportifs),
... mais plutôt là
l'effort de chasse par 100 km carrés est moindre,
... ou encore, là où le nombre de bêtes récoltées par 100 chasseurs est le plus élevé.


7 L' INDICE
Le guide el formateur Michel Breton analyse minutieuse-ment les territoires avec l'indice de qualité de l'habitat.

Il décortique les secteurs avec des dégradés de vert en se servant des cartes écoforestières afin de localiser les sites les plus susceptibles d'abriter ces grands mammi-fères.

8 EN CHALEUR
... Bien que certains demeurent encore immobiles dans un mirador à faire des séries d'appels,
...
il est préférable d'opter pour la technique d'imitation de la femelle en œstrus, exercée en se déplaçant en forêt, développée par Michel.

La méthode Breton est expliquée de long en large dans son bouquin.

9 PEUR DE SON ARME
Bien que les calibres magnums soient très efficaces, ce ne sont pas tous les amateurs qui peuvent les exploiter, aux dires de M. Joyal.

Certains nemrods craignent tellement la détonation lors de la mise à feu qu'ils ne peuvent obtenir la précision souhaitée.

Ils devraient plutôt choisir des calibres traditionnels comme...
... la .30-06,
... la .270 ou
... la .308.

10
VISER
Tous les fervents savent qu'ils doivent tirer derrière l'épaule.
En atteignant le cœur, les poumons, le foie ou la rate, la bête meurt dans les instants qui suivent.

La saignée résultante donne une viande de bien meilleure qualité que si la mort avait été instantanée, à la suite d'un projectile tiré dans le cou.
........................

Orignal408 À titre de nemrod, plus on connaît la bête qu'on pourchasse, plus grandes sont les chances de la déjouer.

Le biologiste Robert Joyal nous fait découvrir certains aspects méconnus du roi de la forêt.

OrignalTableau

Michel Hill,
webmestre

Tiré du Journal de Montréal,
Patrick Campeau

 

AMOUR
OrignalOrganes177

OrignalBoise177
OrignalFumees

OrignalFemelle

OrignalBataille

OrignalOree

OrignalPresLac

OrignalDansBois

OrignalMamanRejetons

OrignalMichel1_177

 
CHARITÉ ... UNITÉ ... FRATERNITÉ ... PATRIOTISME
VISITES/PAGES VUES  

L'HÉBERGEMENT de NOTRE SITE internet est une GRACIEUSETÉ de
l'ASSOCIATION des GENS d'AFFAIRES de GRAND-MÈRE