barre_haut
banniere
barrebas
ACCUEIL VILLE_GM MOT_GC MOT_FN CONSEIL_HIST ASSEMBLEE_HIST SPIRITUALITE Action_kaki NOUS_JOINDRE
officiers_conseil_1209
officiers_assemblee_1044
activites_conseil_1209
activites_assemblee_1044
anniversaires
fete_st_jean_baptiste
le_saviez_vous
les_ceremonies_d_accueil
vos commentaires
interessants_liens
jeux_divertissement
rions_un_peu
commanditaires
nouveau

BoutonBible
BoutonRechercheBible

mBtonJournaux

Notre éternelle adolescence...
HISTOIRE
article paru dans le Journal de Montréal, mi-mars 2011
RECHERCHE et MISE EN PAGE...
MICHEL HILL

tiré de Joseph Facal ... facal_commentaires@journalmtl.com

__________

LE SAVIEZ-VOUS... Nous sommes le seul peuple dans l'histoire de l'humanité qui, non pas une, mais deux fois, a choisi de ne pas se gouverner lui-même. En deux cents ans, nous sommes passés d'une subordination qui nous fut imposée à une subordination à laquelle nous consentons nous-mêmes.
__________

L'origine de cela est historique.
Avant 1760, le pouvoir ultime sur notre collectivité résidait à Paris.
Après 1760, il logeait à Londres.
Depuis 1867, il est à Ottawa, où nous sommes de plus en plus minoritaires.

Nos représentants ont toujours eu quelqu'un au-dessus d'eux. Notre peuple ne s'est jamais pleinement autodéterminé.

Comment pourrait-il désirer passionnément la liberté politique quand il ne sait pas ce que c'est parce qu'il ne l'a jamais connue? Comment pourrait-il en apprécier pleinement les avantages? Les autres peuples qui eurent le courage de faire l'indépendance avaient été plus durement opprimés et vivaient dans une plus grande précarité. Ils estimaient donc avoir moins à perdre.

Ici, le confort matériel, la déresponsabilisation et l'ignorance de l'histoire ont anesthésié l'indispensable fierté collective: nous ne nous sentons pas doinés parce que "nous ne nous sentons pas comme peuple"... Les Québécois se définissent peut-être comme une nation, mais ils ne se comportent pas collectivement comme une nation...
Cette déficience de notre tempérament collectif est identique à la déficience de l'adolescent. Qu'il s'agisse d'un individu ou d'une collectivité, le propre des gens qui n'assument pas leurs responsabilités est de continuellement se plaindre, de se dire incompris et de blâmer les autres pour leurs malheurs.

Rappelez-vous des paroles d'Einstein: "La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre à un résultat différent".
__________



   
 
CHARITÉ ... UNITÉ ... FRATERNITÉ ... PATRIOTISME
VISITES/PAGES VUES    

L'HÉBERGEMENT de NOTRE SITE internet est une GRACIEUSETÉ de
l'ASSOCIATION des GENS d'AFFAIRES de GRAND-MÈRE