barre_haut
banniere
barrebas
ACCUEIL VILLE_GM MOT_GC MOT_FN CONSEIL_HIST ASSEMBLEE_HIST SPIRITUALITE BTN_ACTION NOUS_JOINDRE

LA LANGUE
FRANÇAISE


Vous vous souvenez des expressions anglaises pour décrire une automobile dans les années 50-60.: hood, bumper, dash, etc.
Extrait d'un livre d'Alain Stanke : "Ce n'est pas un roman, c'est ma vie" (2010) que je viens de dévorer.


Un français débarque dans un garage québécois, à la suite d'une panne de moteur.

Voici l'explication du mécanicien: 
T'es pogné icitte pour une bonne secousse, mon gars.  Mon chum pi moé, on a ouvert le hood pis on a toutte tchéqué !
Le trouble y vient d'la fan qu'est trop slack. 
A force de zigonner su' l'starter, t'as mis ta batterie à terr.  C'est l'bout d'la marde. 
M'a t'dire franchement, on va t'être forcés de changer l'shaft à ç't'heure.  Pasqu'y est pété, lui itou. 

A part de t'ça, j'sais pas si t'as vu, mais y a pas une ostie d'goutte d'anti-freeze dans le maudit bazou. 
L'pas bon qui t'a loué c'te char-là, y t'a fourré dretlà !  Avec le frette qu'on a, c'est pas ben wise de runner un char de même.  J'dis pas, si c'était un char neu, mais on n'est pas su.a Côte d'Azur icitte.  C'est vrai en crisse. 
Ça gèle en tabaslak dans l'boutte iccitte ou c'qu'on reste nous autres. 

En té cas, pour être bad-lucké, on peut dire que t'es bad-lucké en sacrement, mon homme !  Si c'était rien que de moé, tandis que t'es icitte, j'f'rais faire un check-up complet, pis j'changerais les spar-plugs en siouplait. 

C'est pas  mes mozusses d'affaires, mais c't'une vraie minoune que l'rent-a-car y t'a louée là.  Y est toute fucké, c'char-là.  Ç'a pas d'allure, Y ont même pas mis des tayeurs à neige.   Ça doit skider en tabarnak su l'autoroute.  Des plans pour se r'trouver dans l'fossa.  Surtout qu'à c't'heure, y z'épandent pu pantoute du stuff su l'asphalte durant la s'maine.  Y z'en garochent rien qu'en fin de semaine. 

Si c't' avec ça qui z'espèrent attirer l'tourisme, y s' content des pipes les sacramants. 
En té cas, à ta place, j'y rapporterais le bazou vite faite, pis j'y ferais manger ses bas à c't'ostie de bouffon qui t'a fourré d'même.
Pensez-vous que le Français a compris ?



...................................................................................................................................


...........................................................................................................................




 

 

 

CHARITÉ ... UNITÉ ... FRATERNITÉ ... PATRIOTISME
VISITES / PAGES VUES  
   

L'HÉBERGEMENT de NOTRE SITE internet est une GRACIEUSETÉ de
l'ASSOCIATION des GENS d'AFFAIRES de GRAND-MÈRE